rivière à l'agonie


Ceci est une tribune libre et ouverte à tous


Jeudi 11 mars 1999

*La Meurthe est en pleine décrue, cela faisait plus de 15 jours qu'elle était sortie de son lit.

Le barrage du Neufcourt, les eaux sont chargées de matières en suspension

L'eau redescend des champs, qu'emporte-t'elle avec elle?

Il y a deux ans cet étang de gravière a été complètement pollué suite à une crue par les rejets chimiques. Et cette année?

*Les digues SOLVAY

 

Déjà, au niveau visuel, une belle pollution

Ces tuyaux alimentent le bassin de décantation SOLVAY

Ce qu'ils transportent n'est pas polluant, ...

Quand le fond des vieilles digues ruisselle, ...

cela détruit seulement la végétation

Combien de mètres cubes rejetés à la rivière?

Un rejet neutre? Regardez l'état du béton!


 



A l'horizon, le bassin de décantation Solvay. Il y a deux ans, il s'est avéré être trop petit pour contenir l'apport des eaux de pluie en plus des eaux de rejets, ce qui a entraîné la pollution de plusieurs gravières au moment des crues.


*Loisirs des uns doivent-ils entraîner pollution visuelle pour les autres?




Ces carcasses de remorques de camion qui servent au club Canoé-Kayak de Rosières ne sont pas du meilleur goût au Neufcours


* Pêcheurs, chasseurs et promeneurs ne sont pas en reste côté pollution, et pourtant cela va à l'encontre de leur passion!

5 photos pour 20 mètres de rives en aval du barrage du Neufcours

(sans commentaire!)

 

* L'exploitation des sablières




Quel est l'impact sur l'environnement?

Une étude a-t'elle été faite?


* Une zone industrielle à vocation chimique



Bientôt s'ouvrira, au lieu-dit "Chemin des sables" une zone industrielle à vocation chimique.

Quelles sont les entreprises qui viendront s'établir sur cette zone?

Comme son nom le laisse entrevoir, ce lieu-dit a un sous-sol proche perméable et il est situé non loin de la Meurthe. En cas de pollution accidentelle, saura t'on faire face?

Les entreprises devront prendre toutes les précautions! Mais la première des précautions n'aurait-elle pas été de trouver un site moins risqué.

Enfin des personnes plus compétentes ont dû étudier tout cela, je l'espère.


Vendredi 12 mars 1999

* L'Est Républicain

1) Le conseil municipal de VARANGEVILLE, au sujet des projets SOLVAY et NOVACARB (augmentation de production) prononce un avis défavorable dans l'état actuel du dossier. C'est bien, cela renvoie les industriels à leur étude. Cela aurait été mieux s'il avait été fait état du problème de pollution du milieu aquatique.

2) Le propriétaire d'un étang de pisciculture à Arches dans les Vosges a été condamné à une amende de 5000 F pour rejet de poissons dans une rivière. Cette condamnation est normale, mais la peine n'est-elle pas disproportionnée par rapport aux peines encourues par les industriels pollueurs (quand peine il y a)? Le rejet de brochets et de perches par ce pisciculteur du dimanche risquait de faire des dégats dans les frayères à truites en aval, c'est vrai, mais le déversement de truites de pisciculture, même de souche dite "sauvage" qui lui se fait légalement est certainement autant préjudiciable au milieu naturel.

Si le conseil supérieur de la pêche, ses gardes, les fédérations, et les sociétés de pêches s'occupaient un peu plus de la formation et de l'éducation des pêcheurs de loisirs, bien des erreurs seraient évitées.


Lundi 15 mars 1999

Dans un article paru dans l'Est Républicain:

"Au cours d'une assemblée sur le problème des affaissements miniers, et au sujet de l'Emploi et de l'Environnement, Monsieur BLAISE, Maire de Dombasle annonce:

"Bien sûr, on doit contrôler et maîtriser l'environnement mais pas au détriment de l'emploi. Je ne veux pas de vallée de la Meurthe fantôme. L'emploi permet aussi de réduire la délinquance ... C'est dommage que certains élus irresponsables du secteur n'aient pas compris cela!"

NDLR: " Certains élus IRRESPONSABLES" ont peut-être compris autre chose:

Le chantage à l'emploi ça va un moment!

Dans une vallée où bientôt la pollution aura tout détruit, où les enfants ne devront pas mettre les pieds dans l'eau sans danger pour leur santé , croyez-vous que l'emploi sera encore utile.

Ce n'est pas l'économie qui fera de notre vallée une vallée fantôme, c'est la sauvegarde de l'économie au détriement de la santé"

L'emploi permet de réduire la délinquance, c'est vrai, mais vivre dans un bon environnement a autant d'effet, sinon plus. Et l'environnement ce n'est pas une belle place au coeur de la ville où un clou de séparation de place de parking a coûté plus que bien des repas dans des familles de chômeurs .

Assez de poudre aux yeux, assez de comptabilité politicienne, assez de calcul à court terme, ce n'est pas aux habitants de la vallée de la Meurthe de payer à la place des industries polluantes


Lundi 22 mars 1999

- L'Est Républicain / Horizon Pêche

* Concours "Savoir pêcher", question de mars

. Première question

"Quelle somme est investie chaque année dans la protection des pêcheurs?"

Peut-être que cette question aurait dû être suivi de celle-ci:

"De cette somme, quelle est la part réelle qui va à la protection, une fois retirer tous les frais justifiés ou non?"

* Ruisseau de l'ESCH: la cure de jouvence

L'agence de bassin, la communauté de communes et le conseil général ont décidé de soutenir financièrement les efforts consentis par l'AAPPMA de Martincourt pour le nettoyage de la rivière de la"Petite Suisse Lorraine"

Bravo, une belle initiative.

Et la Meurthe, a-t-on décidé qu'iln'y avait déjà plus rien à faire?

 


A suivre!
Vous avez des commentaires, envoyez nous un e-mail

mailto:mathieu.muzic@wanadoo.fr
Retour au sommaire